Le sevrage de l’allaitement

Le sevrage de l’allaitement

octobre 04, 2019

La décision de sevrer votre bébé est extrêmement personnelle. La Société canadienne de pédiatrie recommande l'allaitement exclusif pendant les six premiers mois de vie et on sait qu’allaiter le plus longtemps possible est ce qu'il y a de mieux pour votre bébé. Cependant, une mère peut décider de sevrer son bébé à tout moment, pour des raisons médicales ou par choix personnel. Selon Catherine Miller-Mort, consultante en allaitement, « que vous arrêtez à 4 mois ou à 4 ans, il existe des moyens pour rendre le processus plus facile pour vous et votre enfant. » Voici nos meilleurs conseils afin que la transition se fasse tout en douceur.

 

Prenez votre temps

La clé d’un sevrage réussi est d’y aller progressivement. Miller-Mort recommande de rester à l’écoute de votre corps et de procéder aussi lentement que vous le souhaitez. « Pour la plupart des gens, le sevrage est un processus long qui peut durer quelques mois à quelques années », dit-elle. Vous pouvez commencer par un sevrage partiel en enlevant un boire à la fois et substituant avec un verre ou un biberon, puis enlever un autre et ainsi de suite. Évitez le sevrage lorsque votre enfant subit d’autres changements importants, tels que la garderie ou apprendre à marcher. C’est peut-être trop pour eux.

 

Continuez à promouvoir l’intimité

La période de sevrage peut être particulièrement difficile et pleine d’émotions : d’une part, vous souhaitez continuer à profiter de l’intimité qui existe entre vous et votre bébé et, d’autre part, vous souhaitez peut-être plus d’indépendance pour vous deux.
« Le sevrage peut également être un grand changement pour votre relation », confirme Miller-Mort. « Vous pouvez remplacer la proximité par des câlins supplémentaires. » Redoublez d’amour et d’attention envers bébé même lorsque vous lui donnez le biberon, cela le rassurera. Cependant, soyez également conscient des signaux que vous communiquez à votre bébé. Vous voudrez peut-être modifier légèrement votre routine et ne pas vous asseoir dans la même pièce et la même chaise où vous leur donnez habituellement le sein.

 

Prenez soin de vous

Miller-Mort conseille de surveiller les risques d’engorgement et de mastite lors du sevrage et les traiter comme vous le feriez à tout autre moment. Il est préférable pour vous et le bébé d’éviter un sevrage brusque, car il sera plus difficile de gérer votre production de lait. Si vous avez cessé l’allaitement, tirez juste assez de lait pour que vous ne vous sentiez pas inconfortable. « Après 12 mois, vous n’avez plus besoin de pomper lorsque vous êtes absentes pendant la journée », nous explique Miller-Mort. «Tirez votre lait graduellement afin de se sentir confortable dans les premiers jours et ensuite, votre production de lait devrait se réguler. De nombreux bébés adorent être allaités quand ils sont réunis avec vous à la fin de la journée. »

 

Informez-vous

Il n’y a pas de moment parfait pour commencer de sevrer. La chose importante à retenir est de faire ce qui vous convient, à vous et à votre bébé. « Retourner au travail (par exemple) ne signifie pas que vous devez sevrer absolument », dit Miller-Mort, « à moins que vous ne le vouliez. De nombreux parents continuent d’allaiter leurs enfants avant et après le travail ainsi que la nuit. » Il y a très peu de raisons pour lesquelles vous devez nécessairement arrêter de donner le sein, voire si vous prenez des médicaments qui pourraient avoir un impact sur votre bébé. Assurez-vous de vous informer avant de prendre toute décision et profitez pleinement de toutes les ressources disponibles dans votre communauté. Si vous vous sentez dépassé et que vous souhaitez simplement retrouver votre corps, c’est votre droit. Ne cédez jamais à la culpabilité maternelle.