Multilingue dès le berceau

Multilingue dès le berceau

mai 03, 2019

Le monde devient de plus en plus petit surtout avec la technologie qui nous offre un accès plus facile à…justement, tout ! Être capable de communiquer dans différentes langues ne sera plus seulement un atout, mais une nécessité. Pour Isabelle Simard, linguiste polyglotte et orthophoniste spécialisée dans les enfants multilingues (Ortho Fun Les Petits Cocos), élever un enfant multilingue ne présente que des avantages. En fait, plus vous commencez tôt à les enseigner, mieux ce sera. Elle partage certaines de ses idées pour vous donner une meilleure compréhension de ce que signifie avoir un enfant multilingue, en particulier à long terme.

 

Quels sont les principaux avantages d'apprendre plusieurs langues ?

Outre l'avantage social évident, il existe également des effets cognitifs positifs tels que favoriser les connexions synaptiques et la décentralisation du cerveau (diminution du risque de subir un accident vasculaire cérébral et augmentation de la vitesse de récupération si nécessaire), ainsi que des capacités de mémoire plus efficaces et une meilleure santé mentale. En bref, le cerveau multilingue se renforce par lui-même.

 

Quel est le bon moment pour introduire une langue à votre bébé ?

Il n’est jamais trop tôt pour introduire un certain nombre de langues, car le cerveau est câblé pour toutes les apprendre. Les bébés sont sensibles à toutes les langues jusqu'à 8 ou 9 mois environ. La plasticité cérébrale est telle que l’apprentissage d’une langue est plus facile avant l’âge de 5 ans. Cependant, les enfants peuvent apprendre une langue étrangère et la parler en langue maternel (c’est-à-dire sans accent) jusqu’à l’âge de 12 ans.

 

Quel est le meilleur moyen d'enseigner une langue à votre enfant ?

Le moyen le plus optimal d’enseigner une langue est la règle d’une personne/une langue. Un parent parle une langue et l’autre une autre. Cependant, les experts considèrent que la meilleure solution est de faire ce qui est le plus naturel. Si un parent, par exemple, parle couramment plusieurs langues, il ne devrait pas s’empêcher de parler à son enfant dans plusieurs langues. Par exemple, dans l'expression des émotions, exprimez-les comme elles viennent spontanément. Par conséquent, les enfants peuvent aussi les apprendre à travers leur environnement, comme dans des quartiers spécifiques où ils sont exposés à une langue qui n’est pas celle de leurs parents ou lorsqu’ils font une activité, dans des groupes de jeu, des ateliers ou des cours de langue. Rendre l'apprentissage des langues amusant pour les enfants est certainement le moyen le plus efficace de leur apprendre.

 

Quelles sont les idées fausses sur ce sujet ?

Le changement de code, qui signifie prononcer des phrases dans différentes langues ou mélanger des codes, lorsque vous insérez un mot dans une langue différente de celle utilisée dans la phrase, est assez courant (surtout à Montréal) et ne doit pas être considéré comme une erreur, mais plutôt comme une stratégie multilingue pour exprimer une pensée, au lieu de ne pas trouver le mot correct et de laisser la phrase inachevée.

 

Y a-t-il des inconvénients à apprendre plusieurs langues en même temps ?

Il n'y a pas d'inconvénients (comme on le croyait il y a de nombreuses années), cependant, certains enfants pourraient prendre plus de temps pour apprendre le vocabulaire puisqu'un concept peut avoir deux mots ou plus associés, mais cela n'est pas nécessairement la norme. Le contenu lexical étant plus important à acquérir ne justifie pas toujours plus de temps à l’apprendre.

 

Conseils de l’éditrice :

  1. Parler à votre bébé dès l’utérus l’aidera à reconnaître votre langage par le biais des sons et des vibrations avant même qu’il ne voit la lumière du jour. Parlez à votre bébé aussi souvent que possible et décrivez ce que vous voyez et ressentez—vous vous sentirez peut-être un peu gênée (parce que vous semblerez vous parler à vous-même), mais en fait, votre bébé en bénéficiera et encore plus, si vous commencez le processus d'apprentissage tôt.
  2. Vous voudrez peut-être donner la priorité à votre langue maternelle au début, car ce qui vous viendra naturellement sera de chanter les berceuses avec lesquelles vous avez grandi et de jouer aux jeux que votre propre mère a joué avec vous. N'oubliez pas qu'enseigner une langue à votre enfant doit être amusant et sans stress.
  3. Pensez aux langues que votre enfant apprendra nécessairement dans la société ou à l'école et, si possible, essayez de donner la priorité à la langue minoritaire à la maison. Si vous créez une bonne base dans les années précédant l’entrée à l’école et si vous continuez à utiliser la langue, ils la maîtriseront tout autant.
  4. Lire autant que possible le plus tôt possible. Les livres sont votre meilleur ami dans l'apprentissage des langues. Même si vous pensez qu'un enfant d’un mois, par exemple, ne peut pas comprendre le contenu d'un livre, il peut certainement capter les sons et les vibrations de la langue.
  5. Les relations que votre enfant développe avec ses grands-parents, ses oncles et ses tantes et les autres membres de la famille proche sont inestimables. Pensez aux outils dont votre enfant aura besoin pour communiquer avec eux. Si vous leur apprenez la langue maternelle de vos parents ou s’ils ne parlent à votre bébé que dans cette langue, le lien sera d'autant plus fort.