Sécurisez votre maison pour bébé

Sécurisez votre maison pour bébé

mars 01, 2019

Parmi la belle chambre de bébé et la balançoire mamaRoo dans le salon, il y a un autre élément que nous devons envisager chez nous lorsque nous attendons un bébé : les produits de sécurité. Selon Nancy Reynolds, propriétaire de Bébé Sécure, les blessures non intentionnelles ou ce que nous appelons « un accident » sont la principale cause d'hospitalisation chez les enfants. La bonne nouvelle est que, avec les connaissances appropriées et un état d'esprit différent, il est possible d'éviter un grand nombre d'entre eux, en faisant de notre maison un endroit sûr pour notre bébé. Reynolds nous donne ses meilleurs conseils, basés sur plus de 35 ans de maisons sécurisées.

 

Prenez-en compte dans votre budget

Il n’est jamais trop tôt pour commencer à penser à la protection des enfants. Surtout si c’est quelque chose que vous devez intégrer dans un budget. « Au moment où les gens réfléchissent à la sécurité, ils ont déjà dépensé tellement d’argent sur les meubles et accessoires, qu’ils sont réticents à en dépenser plus », déclare Mme Reynolds. Les parents s'embarrassent souvent avec des produits pour bébés qui ne servent que lors des premiers mois. L’idéal c’est de faire quelques réserves pour les produits de sécurité, tels que les barrières.

Pensez-y au plus tard vers l'âge de 6 mois. Beaucoup de ceux qui décident d'attendre « pour voir » doivent rattraper leur retard lorsque leur bébé atteint l'âge d'un an et commence à se mettre debout et à marcher.

 

Être dans la même pièce ne suffit pas

L'idée fausse la plus répandue chez les parents et les gardiennes est que le fait d'être dans la même pièce empêche un enfant de se blesser. « Les parents le disent tout le temps, ils ne perdent jamais leurs enfants de vue », dit Reynolds, « il est en fait impossible de le faire tout le temps et cela ne supporte absolument pas les statistiques de blessures. » Selon Santé Canada, la majorité des blessures se sont produites pendant que les enfants étaient supervisés par un parent ou un tuteur. « Tout est arrivé trop vite pour qu'ils réagissent. »

 

Les bébés ne comprennent pas le NON

L'une des idées fausses les plus dangereuses qu'un parent puisse avoir est que son bébé apprendra le sens du mot non s'il est suffisamment répété. « Le manque de sensibilisation des parents aux différences de développement entre un bébé et un tout-petit peut avoir un impact important sur leur sécurité », explique Reynolds. « La plupart des gens ne comprennent pas qu’il est fondamentalement impossible pour un bébé de comprendre le mot non. »

En enlevant simplement les risques vous donnez à vos enfants la liberté d'apprendre par la découverte et de devenir une personne autonome. Vous ne voulez pas que vos enfants perdent l’initiative de découvrir, en expérimentant comment les choses fonctionnent—leur estime de soi en dépend. Vous ne voulez pas non plus qu’ils apprennent que la meilleure façon d’attirer votre attention est de faire quelque chose qui suscitera une réponse négative de votre part.

 

Ne faites pas de raccourcis

« La plupart des gens qui me contactent diront qu'ils ont besoin de barrières mais commencent par le fait qu'ils veulent éviter les vis et détruire leur maison », déclare Reynolds. « Les gens utiliseront des barrières de pression pour le haut des escaliers car elles sont plus faciles à installer sans vis. Non seulement elles sont dangereuses car elles peuvent être poussées, mais la pression nécessaire pour que les portes restent en place provoque des dommages structurels à leurs balustrades. Pour plus de sécurité, vous pouvez facilement éviter de visser des poteaux en bois, en métal ou en verre avec des kit de serrage variés. Par contre, si une barrière doit être placée contre un mur en haut des escaliers, elle doit être vissée dans un poteau ou attachée à la plaque de plâtre pour être sûre. »

 

Informez-vous et demandez un avis professionnel

La plupart des produits et des meubles que vous achetez pour vos enfants comportent des avertissements de sécurité et des manuels d’instruction. Ne pas les lire peut souvent mettre vos enfants en danger. Les étiquettes d'avertissement indiquent souvent à quelle distance un moniteur pour bébé doit être placé près d'un berceau, par exemple. Il est également important de prendre des mesures concernant les meubles, comme des commodes et des téléviseurs à la maison.

Il existe de nombreuses informations trompeuses sur l’Internet et vous pouvez souvent voir des vidéos très comiques de YouTube qui présentent des solutions de bricolage dangereuses. Il est important d’obtenir des informations sur la sécurité auprès d’agences de sécurité reconnues, telles que Santé Canada, Safe Kids et des spécialistes de la protection des enfants. Si vous recherchez une personne pour aider à la protection des enfants, optez pour un professionnel accrédité.